Notifications

Nouveau teasing : Les officiels d'Overwatch réagissent à une attaque contre l'installation d'Oslo

par le Mardi 03 Avril 2018 à 20:55

 

Les teasings s'enchaînent ! Une déclaration officielle d'Overwatch vient d'être déterrée des archives de l'organisation. Dans celle-ci, Jack Morrison - N°1 d'Overwatch - réagit face à une attaque ciblant une installation d'Overwatch localisée à Oslo, en Norvège. On ne connaît malheureusement pas les détails de cette attaque, ni l'identité des auteurs.

 

Voici l'article originel :

 

OSLO, NORWAY — Global peacekeeping organization Overwatch today* announced it will be conducting a full review of security procedures following a recent attack on their facilities in Oslo, Norway.

 

At a televised news conference, Commander Jack Morrison stated that a complete investigation of the incident is ongoing, and that at this point it is too early to identify the parties responsible. Morrison issued a stern warning to the perpetrators. “Overwatch will not rest until the ones behind this attack are brought to justice."

 

Morrison confirmed that Overwatch has identified a number of suspects behind the strike but declined to provide further details.

*Editor's Note: This archived article appeared in an edition of Atlas News published eight years ago.

La version française de l'article n'étant pas encore sortie officiellement, voici notre traduction :

 

 

OSLO, NORVEGE - L'organisation mondiale de maintien de la paix Overwatch a aujourd'hui*  annoncé qu'elle procéderait à un examen complet des procédures de sécurité à la suite d'une récente attaque contre ses installations à Oslo, en Norvège.


Lors d'une conférence de presse télévisée, le commandant Jack Morrison a déclaré qu'une enquête complète sur l'incident est en cours et qu'il est trop tôt pour identifier les responsables. Morrison a émis un avertissement sévère aux auteurs. "Overwatch ne se reposera pas jusqu'à ce que ceux qui sont derrière cette attaque soient traduits en justice."


Morrison a confirmé qu'Overwatch avait identifié un certain nombre de suspects derrière cette attaque mais a refusé de fournir plus de détails.
* Note de l'éditeur: Cet article archivé est apparu dans une édition d'Atlas News publiée il y a huit ans. 

Voilà un événement inattendu ! Cette attaque aurait-elle un lien avec l'incident de Venise ? Rendez-vous dans quelques jours pour le savoir ! 

Commentaires (0)