Notifications

Un nouveau teasing vient de faire son apparition !

par le Samedi 24 Février 2018 à 20:20

 

Des archives continuent d'être déclassifiées ! Hier, nous avions eu droit au résumé d'un rapport de mission d'Ana, suscitant au passage de nombreuses théories. Ce soir, c'est une lettre de Torbjörn à sa chère et tendre que nous découvrons. Celle-ci a été écrite directement après l'opération Turque et, alors que notre nain préféré est encore sur un lit d'hopital, il écrit des mots plein de tendresse.

 

Cette lettre ne nous apprend finalement pas grand chose d'intéressant, mais dévoile quelques détails anecdotiques (comme l'origine de Brigitte) que les amateurs de lore apprécieront :

 

Bienvenue dans les archives d'Overwatch !

 

Cette base de données en évolution constante vous donne un accès Secret Défense à toute une collection d'illustrations, de vidéos et de documents décryptés. Découvrez l'histoire d'Overwatch, ses ennemis passés et actuels ainsi que des éléments biographiques des héros de tous horizons.

 

 

Le premier document issu des archives d'Overwatch est une lettre de Torbjörn à son épouse Ingrid, juste après la bataille d'Istanbul.

 

    Ingrid chérie,

 

Je sais qu’au moment où tu liras ces mots, tu auras appris la nouvelle de mes blessures au cours de notre dernière mission. Bien que la description qu’en font les docteurs puisse faire peur, ils sont certains que je m’en remettrai complètement. Même Angela est venue me rendre visite ! Pour mon bras, je te garantis que ma priorité absolue sera de fabriquer une prothèse si parfaite qu’elle fera oublier à tous qu’il n’est pas d’origine. Si seulement les rêves d’Angela sur la régénération des tissus étaient une réalité ! Je lui ai quand même dit qu’elle n’avait qu’à se donner plus de mal !

 

J’ai appris que le travail n’avait pas encore commencé, donc j’espère encore pouvoir revenir à Gothenburg pour être à tes côtés quand la petite pointera le bout de son nez. Attends-moi juste encore un peu !

 

On t’a peut-être dit que si je suis toujours en vie, c’est grâce à Reinhardt. Il m’a déjà raconté l’histoire au moins quatre fois, chaque version encore plus délirante que la précédente. Tu connais bien son goût pour l’exagération. Quoi qu’il en soit, les gradés ont décidé de lui accorder une citation pour « bravoure éclatante ». Ils ont bien cerné ce grand dadais, tu ne trouves pas ?

 

Il est à mon chevet en permanence et il me fatigue tellement que c’en est insupportable ! Je lui ai donc dit que si ça pouvait lui clouer le bec, je le laisserais choisir le prénom de notre fille (ça faisait plusieurs mois qu’il me serinait avec ça). J’étais à moitié sérieux, mais évidemment, il m’a pris au mot. Pour tout te dire, j’avais déjà envisagé de le choisir comme parrain et je te demande pardon de ne pas t’avoir consultée à ce sujet. Espérons seulement qu’elle ne finira pas par trop lui ressembler.

 

Je lui ai dit que, quel que soit le nom qu’il choisirait, il lui faudrait ton accord, donc il a intérêt à en trouver un bon (même si j’ai peur qu’il en soit incapable, vu les noms ridicules qu’il donne aux personnages de ses « histoires vraies »).

Cet hôpital commence à me porter sur les nerfs, j’espère vraiment être de retour très bientôt.

 

    Avec tout mon amour,
    Torbjörn

 

Commentaires (1)
laufeust
#1
ça colle bien à la personnalité de reinhardt "jeune"^^